Comment faire une reconversion professionnelle ?

Comment faire une reconversion professionnelle ?
Se demander comment faire une reconversion professionnelle n’est ce pas déjà un peu entamer la première étape de ce cheminement ? Quelles qu’en soient les raisons : trouver du sens dans son métier, rebondir après un échec, gagner en liberté… Découvrons comment construire votre projet de reconversion professionnelle.

Résumé

Savoir comment faire une reconversion professionnelle s’apprend rarement en école ou à l’université. La plupart du temps, un événement déclencheur précipite les choses et accélère l’envie de passer à l’action.
Voici les 4 étapes clés pour construire un projet de reconversion
:

  1. Faire un bilan de compétences
  2. Identifier le métier qui vous motive et un marché favorable
  3. Acquérir les compétences nécessaires par la formation
  4. Démarrer votre recherche d’emploi

Si vous voulez vraiment connaître plus en détails la façon de construire et surtout réussir votre projet de reconversion, alors prenez le temps de lire les éléments qui suivent.

Construire votre projet de reconversion professionnelle

La reconversion professionnelle lorsqu’on est salarié

Pour commencer, il faut bien distinguer 2 types de situation :

  • La reconversion professionnelle lorsque l’on est en CDI, CDD… (salariés)
  • Le projet de reconversion professionnelle en étant sans activité

En effet, il existe tout un ensemble de dispositifs spécifiques qui sont dédiés aux salariés. Il s’agit de droits sur lesquels votre service des Ressources Humaines peut vous renseigner.

Voici les principaux différents dispositifs et ce qu’il faut en retenir.

Construire votre projet de reconversion professionnelle

Le CIF et le CPF

Le CIF est un congé individuel de formation qui permet de stopper temporairement – le temps de la formation, votre contrat de travail.

Un CIF se déroule au maximum sur une durée de 1 an.

Les renseignements concernant ce dispositif sont disponibles au sein de votre service RH mais également dans l’OPCA (Organisme paritaire collecteur agréé) dont dépends votre entreprise ou encore chez des organismes de formation.

Le CPF, compte personnel de formation, a remplacé le DIF depuis 2015. Il permet d’acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle.

Vous pouvez consulter votre solde sur le site officiel du gouvernement et connaître tous les détails de son fonctionnement ici.

Le CSP : Contrat de Sécurisation Professionnel

Le CSP est réservé aux salariés victimes d’un licenciement économique dans des entreprises de moins de 1 000 salariés avec des conditions spécifiques. Le but est un retour à l’emploi le plus rapide avec un ensemble de mesures personnalisées : accompagnement, formations, indemnisation… Pour tout savoir sur le CSP, rendez-vous sur le site de l’Unedic.

La période de professionnalisation

La période de professionnalisation a pour objectif le maintien dans l’emploi des salariés. Il vise à développer leurs compétences et les préparer à l’évolution de leur activité.

Il s’agit d’un parcours de formation individualisé alternant enseignements théoriques et activité professionnelle. La rémunération peut être maintenue à 50% ou en totalité suivant les cas.

Voilà pour les principaux dispositifs existants.

Précision importante pour les personnes sans activité, vous bénéficiez vous aussi de votre Compte Personnel de Formation.

C’est un outil précieux et après quelques années d’activité, on oublie souvent que l’on a des droits qui se sont cumulés avec les années qui peuvent représenter des sommes conséquentes pour se former.
Le plafond est de 5 000 €, de quoi prévoir un vrai parcours de formation.

Quid de la démission pour reconversion professionnelle ?

Ignorée par de nombreuses personnes, il est possible de démissionner d’une entreprise sous certaines conditions afin de démarrer un projet de reconversion professionnelle.

Parfois le but de l’opération est aussi de pouvoir commencer son projet de reconversion tout en bénéficiant de ces droits au chômage.

Si c’est la voix que vous prenez, pensez bien à vérifier si vous êtes éligible à ce dispositif de démission-reconversion directement sur le site dédié du gouvernement.

Bilan de compétences et les démarches

Le bilan de compétences et les démarches pour se reconvertir

Ce n’est pas pour rien si 56% des français déclarent déjà avoir changé d’orientation professionnelle au cours de leur vie selon une étude de l’AFPA.

Bien entendu, de nombreux facteurs entrent en jeu dans l’émergence de cette tendance de fond : effet des confinements, parcours professionnel moins linéaire, crise économique…

Alors, par ou commencer ?

La première chose essentielle est de vous donner le temps de la réflexion.

Dites-vous bien que c’est un projet qui va vous prendre beaucoup de temps et d’énergie. A côté de ça, cette perspective doit certainement vous motiver puisqu’elle va vous permettre d’écrire un nouveau chapitre de votre vie.

C’est un projet de changement impactant dans votre parcours, et à la manière d’un déménagement dans un pays étranger par exemple, ça ne s’improvise pas !

Posez-vous en premier lieu les bonnes questions :

– Ai-je totalement fait le tour de mon métier actuel ?

– Suis-je bien certain.e de vouloir tourner la page et m’investir pleinement ?

– Ma situation actuelle me permet-elle d’aborder de projet de manière sereine?

– Quelles sont mes priorités ?

– Suis-je au clair sur les objectifs de cette démarche ? liberté, finance, équilibre vie privée/pro, changement d’environnement, engagement social…

– Ai-je suffisamment de motivation pour aller au bout de ce projet ?


Une fois les réponses à ces questions bien posées, voici généralement les 4 étapes principales d’un projet de reconversion professionnelle :

  1. Réaliser un Bilan de Compétences
  2. Identifier un métier qui vous plait ET qui présente une offre réelle d’emploi
  3. Vous former pour harmoniser vos compétences avec celles de ce nouveau métier
  4. Démarrer votre recherche d’emploi

A noter bien évidemment que l’entrepreneuriat présente lui aussi une forme de reconversion. Elle est plus adaptée à certains profils de personnes car la création d’entreprise est exigeante mais cela peut aussi être une révélation pour certains.es.

1. C’est quoi un bilan de compétences ?

Le Bilan de compétences présente un caractère totalement officiel : il est clairement considéré comme une action de formation inscrite dans le code du travail.

Il permet d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles, ses aptitudes et ses motivations en appui d’un projet d’évolution professionnelle et, le cas échéant, de formation.

Le bilan de compétences se déroule en plusieurs phases successives qui mêlent entretiens (fixer les objectifs, présenter la démarche d’accompagnement…), tests (technique, motivation, personnalité…), la présentation et la synthèse des résultats avec selon les cas, un accompagnement par un coach.

La durée du bilan de compétences est de 24 heures maximum, naturellement réparties sur plusieurs semaines avec de nombreuses séances de 2 à 3 heures. C’est un travail de fond.

Les bilans de compétences sont éligibles au compte personnel de formation et leur coût varie entre 1 500 et 2 000 € environ.

A la fin du bilan de compétences, vous aurez un rapport de synthèse qui résume votre parcours dans le cadre de ce bilan.
Il récapitule le ou les projets professionnels à mettre en place.

reconversion professionnelle quels métiers choisir ?

2. Trouver son nouveau métier

Cette deuxième étape est fondamentale : vous allez décider quel sera votre prochain métier.

Précision importante : un bilan de compétence n’est pas systématiquement synonyme de changement de métier.
En effet, parfois il révélera simplement que c’est par exemple le secteur d’activité ou l’entreprise dans laquelle vous étiez qui était la source première de votre envie de changement.

Dans les autres cas, l’intérêt du bilan de compétence prend alors pleinement son sens. C’est le bilan de compétences qui va vous donner des pistes sur les différents métiers et secteurs d’activité qui définiront la suite de votre carrière.

Il agit comme un révélateur et vous permet d’identifier de nouveaux horizons professionnels et les pistes pour les nexts steps : reste ensuite à choisir votre chemin.

Quels critères pour bien choisir son futur métier ?

Voici plusieurs critères importants pour le choix de votre futur métier :

  1. Le marché de l’emploi pour le métier visé
  2. Les éléments qui vous motivent à exercer cette nouvelle activité
  3. Le niveau de rémunération par rapport à vos besoins
  4. Votre employabilité future dans ce métier : idéalement un emploi qui ne peut être délocalisé ni automatisé…
  5. Les secteurs d’activité que vous privilégiez

Il est capital de se renseigner sur les métiers qui recrutent. Vérifiez la demande sur le type de poste et métier que vous visez. Pour cela, rien de plus simple, rendez-vous sur les différents jobboards pour faire vos recherches et constater combien d’offres remontent.

Consultez également les enquêtes en ligne comme celles que l’on peut trouver sur les métiers qui recrutent sur l’Apec pour les cadres par exemple, mais cela existe pour tous les salariés et types de secteurs.

Pensez le plus possible à votre employabilité en amont. Vous accordez du temps à ce projet, il faut donc que ce soit une démarche pérenne.

Enfin, gardez à l’esprit ce qui vous passionne car ce sera ce qui vous fera vous lever tous les matins !

3. Vous former

Une fois votre projet clairement défini, il est indispensable de faire l’adéquation entre vos compétences actuelles et celles de votre futur métier.

L’offre de formation est énorme en France : vous trouverez forcément ce qu’il vous faut entre formation courte, longue, en présentiel ou online.

Voyez aussi si votre futur métier exige une formation diplômante ou certifiante (exemple : BTS, Licence professionnelle, MASTER…).

Au contraire, il peut s’agir pour vous uniquement de développer des compétences sans forcément avoir un caractère officiel validant l’acquisition de nouvelles compétences.

Au passage nous proposons par exemple un module de formation 100% online sur les réseaux sociaux ici.
Ce n’est qu’un exemple pour illustrer qu’il est aussi possible de développer des compétences par vous même en suivant plusieurs formations sur un même sujet.

Cela peut très bien compléter une formation initiale et un diplôme que vous possédez déjà. Renseignez-vous en fonction du métier que vous visez.

Après cette phase de formation terminée, il vous faut passer à la suite : la recherche d’emploi pour concrétiser votre projet professionnel avec succès.

bilan de compétences trouver son nouveau métier

Quels métiers pour une reconversion professionnelle ?

Ici, nous allons simplement vous donner un aperçu rapide de 5 métiers possibles pour une reconversion.

Il n’est pas conseillé de vous baser sur cette liste pour votre propre projet professionnel. Celui-ci doit évidemment faire l’objet d’une démarche complète et personnalisée.

Le but est simplement de vous proposer différentes pistes et nourrir votre réflexion. Ces métiers sont indiqués comme étant des métiers qui recrutent pour ces prochaines années.

1. Viticulteur

Retour aux sources et à la terre pour ce métier au plus proche du terroir Français.

Un métier exigeant et très polyvalent : le viticulteur doit cultiver la vigne, la récolter, puis fabriquer le vin avant de le promouvoir et le vendre.

Les formations sont de niveaux très variées puisqu’elles vont du CAP jusqu’au Diplôme d’ingénieur en école d’agronomie.

En savoir plus sur le métier de viticulteur.

2. Agent immobilier

Métier de contact, popularisé ces dernières années par les émissions TV, il n’en reste pas moins un métier en forte demande notamment dans les zones dites tendues.

Un tempérament commercial, le sens de la relation client et une bonne organisation sont nécessaires pour bien réussir dans ce métier.

Plus de 150 000 projets de recrutement prévus cette année selon Pôle Emploi. Les formations s’étalent du Bac+2 au Bac+5.

Découvrir le métier d’agent immobilier.

3. Data scientist

On change complètement d’univers avec ce métier récent autour des enjeux de data : le métier de Data Scientist.

Il consiste de manière simplifiée à analyser et faire parler des données complexes et non organisées pour servir le développement d’une entreprise.

Métier né de l’avènement du digital et des nouvelles technologies, il s’agit d’un métier dont les offres sont concentrées à 80% dans les grands groupes et la région parisienne. Un élément important à prendre en compte.

Nombreuses écoles d’ingénieurs, spécialisées en statistiques et écoles de commerces proposent des spécialisations dans ce domaine.

4. Commercial

Voici un métier qui certes n’est pas fait pour tout le monde, mais qui est toujours en demande.

Le commercial démarche, écoute, conseille et accompagne des clients au quotidien. Le métier peut varier beaucoup en fonction des secteurs d’activité.

Les formations vont du BTS Action Commerciale aux formations dans les écoles de commerce.

5. Community manager

Le métier de community manager existe maintenant depuis près de 10 ans continue de se développer et donc les besoins en candidats restent importants.

Les entreprises ont compris qu’elles avaient besoin de profils pour animer leur relation avec leur communauté de clients, partenaires et ambassadeurs. Il s’agit d’un métier à mi-chemin entre la communication et le marketing.

Vous pouvez démarrer avec une formation type BTS Communication jusqu’à des formations de niveau Bac+5 en école de communication ou de journalisme.

Voilà pour ce tour d’horizon rapide de métiers. Vous trouverez bien sûr plein de classements et top des métiers qui recrutent le plus un peu partout sur le web.

Revenons à notre sujet principal avec la reconversion professionnelle et la reconversion pour les personnes plus senior dans leur carrière.

reconversion professionnelle à 50 ans

La reconversion professionnelle à 50 ans possible ?

Tout d’abord, à 50 ans et bien que vous ayez certainement déjà un beau parcours professionnel derrière vous, il vous reste encore de belles années professionnelles devant vous.

Sachez qu’il n’y a pas véritablement d’âge pour une reconversion professionnelle. Certains opèrent leur reconversion dès 30 ans, certains à 40 ans, et d’autres même bien après 50 ans !

Ainsi, 50 ans peut tout à fait constituer un âge très propice à un projet de reconversion professionnelle et cela pour plusieurs raisons :

Votre expérience : à cet âge vous possédez certainement plus de 20 à 30 ans d’expérience. C’est un acquis inestimable que vous pouvez valoriser dans votre futur projet : expérience d’un secteur, connaissances métiers, réseaux…

La maturité : vous êtes plus en capacité de faire les bons choix. Vous avez certainement connu des échecs et des réussites. Vous vous connaissez mieux et savez avec quels types de personnes vous souhaitez travailler et développer.

Une vision affûtée du marché et de l’entreprise : avec l’expérience, on fonce moins tête baissée. Vous savez donc prendre du recul, analyser des données et construire pour vous le meilleur plan pour avancer. Vous connaissez bien aussi tous les rouages d’une entreprise et ses fonctions.

Souvent une plus grande stabilité : en général, votre situation personnelle vous permet d’aborder les choses avec plus de sereinité.

Quels sont les freins à une reconversion ?

Les craintes liées à une reconversion professionnelle à cet âge sont souvent autour de la perte de la rémunération. C’est aussi l’incapacité supposée à trouver un emploi à cet âge ou encore la crainte d’une retraite diminuée.

Si ces risques sont à prendre en compte, il ne faut pas qu’il paralyse votre action. Forcément, se lancer dans une reconversion, c’est sortir de sa zone de confort.

Ce qui fera la différence c’est votre préparation, votre état d’esprit et les moyens que vous mettez en oeuvre pour réussir.

La reconversion peut aussi être une occasion unique de faire ce que vous n’avez jamais réalisé dans votre vie jusqu’à présent : créer votre entreprise, monter une franchise, démarrer un projet social…

Conclusion sur les raisons de faire une reconversion professionnelle

Pour finir, voici les 5 principales raisons qui poussent les gens à vouloir démarrer un projet de reconversion professionnelle (source enquête 2019 de Nouvelleviepro):

  • 53% : Je souhaitais une activité plus en phase avec mes valeurs
  • 28% : J’avais fait le tour de votre poste et je m’ennuyais
  • 23% : Je souhaitais de meilleures conditions de travail
  • 23% : Je devais rebondir après un incident professionnel (licenciement, restructuration, etc)
  • 15% : Suite à des problèmes de santé (maladie, burn-out…)

Au final, quelle qu’en soi la raison, mûrissez bien votre projet en amont et discutez-en aussi autour de vous pour recueillir différentes perspectives.

Dernier conseil, pensez aux possibilités de networking offertes par LinkedIn : il peut être un sérieux atout dans votre démarche de reconversion.

Téléchargez notre e-book offert aujourd'hui !

Rejoins la communauté de plus de 1 000 cadres qui passent à l'action,
Retrouves les meilleurs conseils et l'e-book pour réussir tes entretiens.

Garantie sans spam

Publier un commentaire:

Résumé
Comment faire une reconversion professionnelle ?
Titre d'article
Comment faire une reconversion professionnelle ?
Description
Se demander comment faire une reconversion professionnelle n'est ce pas déjà entamer la première étape de ce cheminement ? Quelles qu'en soient les raisons : trouver du sens, rebondir après un échec, gagner en liberté... Découvrons comment construire votre projet de reconversion professionnelle
Auteur
Editeur
Entretien-dEmbauche.fr
Logo
Rien oublié ?
Pensez à récupérer votre ebook !

En vous inscrivant à la newsletter, vous recevez en cadeau l'ebook
"Bien Préparer son Entretien en 10 étapes !"

Vous bénéficiez ainsi de :

- Toutes les astuces pour réussir vos entretiens
- Conseils réguliers via la newsletter
- Promotions sur des formations

Ce serait dommage de vous en priver... 

Prêt.e à booster votre carrière ?

Rejoignez plus de 1 000 cadres qui ont déjà passé le cap et profitez de :

  • Conseils professionnels réguliers
  • Bons plans sur nos formations / coaching
  • et l'eBook offert pour assurer en entretien

Garantie no-spam.

Haut de Page