• Vous êtes ici:
  • Accueil »
  • Blog »

Exercice de prononciation : comment améliorer son élocution ?

Exercice de prononciation
Un exercice de prononciation permet d’améliorer son élocution afin de communiquer plus efficacement. Voyons plus de 100 phrases pour apprendre à bien articuler ainsi que des conseils pratiques pour progresser dans vos prises de parole.

En résumé : pour optimiser sa prononciation…

L’art de l’élocution se travaille. Si on ne naît pas tous avec une belle voix grave et agréable, on est tous capable de s’exprimer clairement au quotidien si on fait les efforts nécessaires.

Voici nos 3 conseils clés pour améliorer sa diction :

  • Une bonne élocution commence avec le bon niveau d’énergie : croyez en vos propos et exprimez-vous avec conviction
  • Détendez et ouvrez votre mâchoire plusieurs fois de suite puis répétez des exercices de prononciation
  • Lisez régulièrement à haute voix et enregistrez-vous pour constater vos progrès !

Découvrez ci-dessous un exercice de prononciation et de nombreux conseils.


On vous explique tout en détail pour que vos prises de parole deviennent plus impactantes…

Pourquoi faire des exercices de prononciation en français ?

Que ce soit dans le cercle privé ou le monde professionnel, il est important de savoir bien s’exprimer : tout d’abord, pour bien se faire comprendre, et deuxièmement, pour se faire respecter, exprimer vos opinions et convaincre ou influencer des interlocuteurs.

Une bonne prononciation fait partie des atouts indispensables d’une communication performante. De la même façon que le langage corporel, l’art de la rhétorique, ou encore la capacité à synthétiser, elle fait de ces compétences qui contribuent à une prise de parole réussie.

OK, mais pourquoi pratiquer avec des exercices ?

La théorie c’est bien, mais vous aurez beau lire et suivre toutes les formations du monde, c’est une pratique régulière, de l’auto-évaluation et l’avis de tierces personnes qui vous fera progresser.

Les motivations peuvent être variées pour avoir envie de développer son élocution :

  • Se développer personnellement et être plus à l’aise dans son expression de manière générale
  • Préparer une échéance importante (entretien d’embauche, prise de parole publique…) et travailler ce point d’amélioration
  • Être plus efficace dans une démarche de networking ou de personal branding

Pratiquons avec des exercices de diction et d’articulation

1. Entraînez-vous avec 100 virelangues

Les virelangues vous connaissez ?

En fait, vous les avez forcément déjà croisé mais pas sous cette appellation.
La définition d’un virelangue est la suivante :
Groupe de mots difficiles à articuler, assemblés dans un but ludique ou pour servir d’exercice d’élocution.
LE LAROUSSE

Pour faire simple, il s’agit de petites phrases du type : “Les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches? Archi-sèches ?” ou encore “Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien. “.

Vous trouverez donc ci-dessous une sélection de virelangues, avec de quoi vous entraîner un certains temps.

Nous avons réuni 100 phrases ou groupes de mots du type virelangue issues d’un inventaire initial réalisé par l’enseignant Paul Sherwood.
Attention difficulté progressive, accrochez-vous pour les derniers.

Bons exercices, à vous de jouer !

PS : pour corser le tout, vous pouvez essayer de les répéter plusieurs fois en accélérant votre diction.

a. Virelangues faciles : commencez en douceur.

  • La mouche rousse touche la mousse
  • Si ma tata tâte ta tata, ta tata sera tâtée
  • Douze douches douces
  • En haut la banane et en bas l’ananas
  • La mouche rousse touche la mousse
  • Cinq chiens chassent six chats
  • Suis-je chez ce cher Serge?
  • Serge cherche à changer son siège
  • Tonton Tati, ton thé a-t-il ôté ta toux?
  • Qu’a bu l’âne au lac? L’âne au lac a bu l’eau
    _______
  • Mur usé, trou s’y fait, rat s’y met
  • Foie frit froid et fruits frais frits
  • La charmante Macha mâche en marchant
  • Une toute petite pépite type
  • Un plat plein de pâtes plates
  • La robe rouge de Rosalie est ravissante
  • Gros rat blanc, rat blanc gras, gros rat blanc gras
  • Croque quatre crevettes crues et quatre crabes creux
  • Une meule moud mille moules molles
  • Il fait noir ce soir sur le trottoir, bonsoir
    _______
  • Qui hache un chou, cache un chat
  • Je suis ce que je suis et si je suis ce que je suis, qu’est-ce que je suis?
  • Qui caquette et qui quête? Kiki quête et Coco caquette
  • Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien
  • Un chasseur qui chassait a fait sécher ses chaussettes sur une souche sèche
  • Hélas, l’axe de l’os casse et l’as se désaxe l’os
  • Est-ce chic et chiche, ou chiche et sans chichis?
  • Qu’écrit Éric? Éric écrit que Kiki crie et rit
  • Je dis que tu l’as dit lundi à Didi ce que j’ai dit déjà jeudi, juré!
  • Lady l’a lu, Lola le loue, Lulu le lit et Lola l’a
  • Hélas, Éliane n’a ni lianes ni liasses

OK, vous avez réussi cette première série ? bon c’était juste l’échauffement histoire de bien attaquer des virelangues un peu moins drôles.

b. Virelangues intermédiaires : on monte en puissance !

  • Trois crabes crus croissent. Trois crabes cuits crient
  • Seize jacinthes sèchent dans seize sachets secs.
  • Les mots doux sonnent faux dans sa bouche.
  • Maman m’a mis ma mains sur mamie, mais mamie m’as mis ma mie dans ma main.
  • Le chat sauvage se sauve, le chasseur chauve la chasse
  • Rat vit riz, rat mit patte à ras; rat mit patte à riz, riz cuit patte à rat
  • Au bout du pont la cane y couve. Auprès du pont la poule y pond.
  • Le poivre fait fièvre à la pauvre pieuvre
  • Le drain du frein du train craint le grain et les brins de crin.
  • La roue sur la rue roule; la rue sous la roue reste
  • Sachez, mon cher Sasha, que Natasha n’attacha pas son chat!

_______

  • Si ça se passe ainsi, c’est sans souci.
  • Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes?
  • Brosse la bâche, baisse la broche.
  • Que lit Lili sous ces lilas-là ? Lili lit l’Iliade.
  • Papa, je ne passe pas par Le Pas ni par là-bas au Manitoba.
  • Je veux et j’exige d’exquises excuses.
  • Zaza zézaie, Zizi zozote.
  • Mare y a, cane y but; pie n’osa, chat rit d’elle.
  • Mon père est maire, mon frère est masseur.
  • Ta tentative a été totalement futile !

_______

  • Ces Basques se passent ce casque et ce masque jusqu’à ce que ce masque et ce casque se cassent.
  • Le catcheur crache et cache sa crasse.
  • L’oiseau beau et gros, gros et beau, vole au dessus de l’eau, moins loin néanmoins qu’un pingouin malouin.
  • Combien sont ces six saucissons-ci? Ces six saucissons-ci sont six sous. Si ces six saucissons-ci sont six sous, ces six saucissons-ci sont trop chers.
  • Un crétin accroupi creuse un cratère creux car la crevasse croît et la crypte craque.

_______

  • Si ces six iris se hissent ici, son hérisson se hérissera aussitôt.
  • Macha la vache mâcha la mâche et se tacha. Macha la vache à tâches lava la tache.
  • Des débiles déballent des boules, empilent des balles, épilent des boules.
  • Sous le courroux, des gourous accourent et coursent les coucous roux aux cous courts.
  • À l’affût sous les feuilles, le fou fouille la faille puis file farfouiller le fief des filles.
  • Si ces six cents six sangsues sont sur ses cuisses sans sucer son sang, ces six cents six sangsues sont sans succès.

… vous êtes encore là ? Bravo, vous allez vraiment progresser. Alors puisque vous faites partie des plus motivé.e.s, voici une dernière série à la hauteur de votre talent !

c. Virelangues difficules : mode “nightmare” activé

  • Trie trois gras petits pois ronds et trente-trois gros petits pois plats.
  • Minou gémit… Mais où j’ai mis minet? J’ai mis minou où minet gémit.
  • Un espèce d’esprit excessivement exigu et esclavagiste s’esclaffe de l’exode des Esquimaux.
  • À qui est acquis quoi? Quoi est acquis à qui? Qui a acquis quoi? Qui a quoi d’acquis?
  • Ma poule est décroupionnée, me la rencroupionneriez-vous bien?
  • Qui eût cru la queue crue et qui l’eût crue cruite?
  • Une escadrille d’excentriques en espadrilles escorte une excursion d’exorcistes exaltés.
  • Étant sorti sans parapluie, il m’eût plus plu qu’il plût plus tôt.
  • Il fit frire frite crue et fruits frais crus. Frite crue frite fut cuite et fruits frais crus frits furent cuits.
  • Tâche de tracer la tranchée et traverse sans te trancher la trachée.
  • On pourrait fabriquer quarante-quatre maracas grâce aux carcasses de quatre cars cassés de Caracas.

_______

  • Sachez que son chat Sacha sacha chanter sa chanson à Samson sans son.
  • Fratrie paternelle, patrie fraternelle.
  • Sache que ça se cache et cache que ça ne se sache.
  • En aval du fleuve, la lave avale les flammes et ravive l’effluve.
  • Il élimine l’illettrisme et l’élitisme illégitime.
  • Sachez soigner ces six chatons si soyeux.
  • Je suis un juge juste, je n’ai juste jamais jugé.
  • Joncé sur son chat, son chien chancelant chante sa chanson.
  • Quand la montagne lui fait signe, il en gagne les cimes.
  • Ta Cathy t’a quitté. C’est ta Cathy qui t’a quitté. T’as qu’à tout quitter.
  • Tu t’entêtes à tout tenter, tu t’uses et tu te tues à tant t’entêter.

_______

  • Une bien grosse grasse mère avec de biens beaux gros gras bras blancs.
  • À qui est acquis quoi? Quoi est acquis à qui? Qui a acquis quoi? Qui a quoi d’acquis?
  • Tâche de tracer la tranchée et traverse sans te trancher la trachée.
  • Ma poule est décroupionnée, me la rencroupionneriez-vous bien?
  • Qui eût cru la queue crue et qui l’eût crue cruite?
  • Le fisc fixe exprès chaque taxe fixe excessive exclusivement au luxe et à l’acquis.
  • L’élu de Honolulu lit et lie le lilas, l’élu de l’Illinois est loin et lent, l’élu de Lille est là…
  • Il fit frire frite crue et fruits frais crus. Frite crue frite fut cuite et fruits frais crus frits furent cuits.
  • Trie trois gras petits pois ronds et trente-trois gros petits pois plats.
  • Minou gémit… Mais où j’ai mis minet? J’ai mis minou où minet gémit.
  • Étant sorti sans parapluie, il m’eût plus plu qu’il plût plus tôt.

_______

  • Un espèce d’esprit excessivement exigu et esclavagiste s’esclaffe de l’exode des Esquimaux.
  • Miou-miou miaule au lit. À la mi-août, l’Ami la mit au lit. L’ami la mit où à la mi-août? Il la mit au lit!
  • Satan montant des cendres s’attend à descendre mon thé. Sentant mon thé, je monte. Satan m’entendant monter, redescends cendres et mon thé, mais Satan s’étend, et cendres et mon thé descendent.
  • Une escadrille d’excentriques en espadrilles escorte une excursion d’exorcistes exaltés.
  • On pourrait fabriquer quarante-quatre maracas grâce aux carcasses de quatre cars cassés de Caracas.
  • Fais faire à Fabien fourbe et fautif force farces fausses et fantasques.
  • Ah qu’il est beau, le débit de lait. Ah qu’il est laid, le débit de l’eau. Débit de lait si beau, débit de l’eau si laid. S’il est un débit beau, c’est bien le beau débit de lait.

Vous prendrez bien un petit verre d’eau ?

N’hésitez pas à imprimer ces formules et pratiquez-les pour vous entraîner.

2. Améliorer sa prononciation en détendant sa mâchoire et en souriant

Pour améliorer votre diction, vous pouvez également faire des exercices qui vont avoir pour effet de détendre votre mâchoire inférieure.

Vous avez déjà entendu l’expression “parler dans sa barbe” : et bien, c’est ce à quoi vous allez remédier. Vous ne voulez pas être cette personne qu’on entend à moitié, et dont on a envie de monter le volume à chaque phrase.

Afin de donner de l’ampleur à votre parole, vous allez faire travailler les muscles de votre bouche.

Voici des exercices pour améliorer votre prononciation en détendant les muscles de votre visage et de votre bouche :

  • Ouvrez votre bouche le plus grand possible, comme si vous bâillez et refermez la progressivement. Recommencez plusieurs fois de suite.
  • Faites avec votre mâchoire plusieurs séries des mouvements circulaires et latéraux.
  • Serrez votre mâchoire fermement pendant 5 secondes. Puis, relâchez.
    Répétez cette exercice 3 à 5 fois, c’est suffisant.

Le dernier conseil complémentaire est plus une question d’état d’esprit, mais cela compte beaucoup dans la communication.

Essayez de vous montrer enthousiaste et souriant quand vous prenez la parole. Les gens sont comme vous : ils aiment les énergies positives.
Pensez-y aussi, en plus le sourire détend également vos muscles du visage.

3. Exercez-vous avec la technique du bouchon

Personnellement, je n’ai jamais été un grand fan de cette technique. Force est de constater qu’elle fonctionne.

Le principe est assez logique. En introduisant un bouchon de liège dans votre bouche, vous créez une contrainte assez forte dans votre expression.

Bien placer le bouchon entre les dents de l’avant (les incisives) et le bloquer.

Ainsi, cela vous oblige à aller chercher la prononciation et l’énonciation de syllabes de manière un peu exagérée. Si vous restez même 5 minutes avec un bouchon de liège dans la bouche à faire des exercices, vous verrez ensuite la facilité que vous aurez ensuite pour vous exprimer sans.

L’exercice du bouchon a 3 bénéfices :

  1. Vous permet d’élargir le bol vocal qui donne l’amplitude du son
  2. Il vous oblige à travailler les muscles de la langue et de la bouche
  3. Mécaniquement, il ralentit votre débit de parole, ce qui peut être utile pour certaines personnes qui parlent trop vite

A vous de voir si cette méthode est efficace pour vous. A noter qu’une variante existe en utilisant un stylo aussi : celui-ci est moins contraignant.

Comment bien articuler et les secrets des excellents orateurs ?

Tous les exercices de prononciation que nous avons vu vont vous permettre d’améliorer votre élocution.

Mais existe-t-il des astuces pour être un bon orateur ?

Retenez que notre langue est composée de voyelles et consonnes et que chacune de ses familles a des caractéristiques propres.

La première chose à avoir et qu’il est relativement facile d’appliquer au quotidien, c’est de vous servir des consonnes pour donner de l’impact et imposer un rythme à votre discours.

Les consonnes sont l’attaque de chaque phrase et permettent de découper une élocution en plusieurs phrases claires et précises.

A l’opposé, les voyelles plus douces permettent de moduler le volume de votre voix et d’apporter de la chaleur.

Échauffer sa voix - Améliorer son élocution

Échauffer ses cordes vocales est-il utile ?

Vous savez que les plus grands chanteurs avant un concert chauffent leurs cordes vocales. Cependant, ce type d’exercice n’est pas uniquement réservé à cette profession.

Si vous avez un discours à préparer devant une assemblée générale de 5 000 personnes, ou même une présentation importante en plus petit comité mais dans une grande salle, il est important d’être bien entendu.

Échauffer votre voix permet de :

  • Parler plus distinctement et généralement avec plus d’efficacité
  • Vous détendre : lorsque vous avez passé quelques minutes à monter un peu le volume, tout parait plus facile dans votre expression ensuite

Autre astuce complémentaire, pensez toujours à votre posture générale lorsque vous prenez la parole. Une posture droite, ouverte avec les épaules en arrière, vous aidera à mieux projeter votre voix.

Votre discours n’en sera que plus percutant !

exercice de prononciation et prise de parole
Maintenant, à votre tour !

L’importance de la diction dans une prise de parole

La diction peut vraiment faire la différence entre une bonne prise de parole et un discours peu engageant. Rien de pire .

On passe donc à notre ultime conseil à ce sujet : faire des lectures à voix haute et vous enregistrez.

Essayez de vous programmer des séances dédiées dans votre agenda. Si vous êtes déjà amateur.trice de lecture vous n’aurez pas besoin de changer vos habitudes. Il s’agira simplement de lire à haute voix pendant une partie de votre séance de lecture.

Dites-vous par exemple que vous commencez systématiquement par la première demi-heure en lecture à voix haute. Ainsi, vous n’incommoderez pas tout le foyer 🙂

Si vous voulez observer vos progrès, rien de tel qu’un enregistrement chaque semaine. Comparez ensuite vos lectures et vous devrez constater des progrès indéniables au bout de quelques semaines.

Conclusion : les exercices de prononciation sont utiles

Si ces petits exercices de prononciation vous demandent un peu de temps, dites-vous bien que votre parole vous sert au quotidien et à chaque moment de communication.

Une communication efficace est primordiale dans le monde professionnel, mais vous servira aussi à titre personnelle.

Si vous percevez aujourd’hui que c’est un axe d’amélioration, commencez dès maintenant à vous entraîner. Vous verrez que c’est une discipline où vous pouvez vraiment progresser rapidement.

Téléchargez notre e-book offert aujourd'hui !

Rejoins la communauté de plus de 1 000 cadres qui passent à l'action,
Retrouves les meilleurs conseils et l'e-book pour réussir tes entretiens.

Garantie sans spam

Publier un commentaire:

Résumé
Exercice de prononciation : comment améliorer son élocution ?
Titre d'article
Exercice de prononciation : comment améliorer son élocution ?
Description
Un exercice de prononciation permet d'améliorer son élocution et vous permet de communiquer plus efficacement. Voyons plus de 100 phrases pour apprendre à bien articuler ainsi que des conseils pratiques pour progresser dans vos prises de parole...
Auteur
Editeur
Entretien-dEmbauche.fr
Logo
Rien oublié ?
Pensez à récupérer votre ebook !

En vous inscrivant à la newsletter, vous recevez en cadeau l'ebook
"Bien Préparer son Entretien en 10 étapes !"

Vous bénéficiez ainsi de :

- Toutes les astuces pour réussir vos entretiens
- Conseils réguliers via la newsletter
- Promotions sur des formations

Ce serait dommage de vous en priver... 

Prêt.e à booster votre carrière ?

Rejoignez plus de 1 000 cadres qui ont déjà passé le cap et profitez de :

  • Conseils professionnels réguliers
  • Bons plans sur nos formations / coaching
  • et l'eBook offert pour assurer en entretien

Garantie no-spam.

Haut de Page