Questions pièges en entretien d’embauche : comment s’en sortir ?

Questions pièges en entretien d'embauche difficile

Existe-t-il des questions pièges en entretien d’embauche qui sont si difficiles qu’elles déstabilisent le candidat ? Tout le monde a déjà probablement eu l’expérience malheureuse de sécher un peu sur une question. Nous allons voir comment gérer des questions difficiles où en tout cas qui nous semblent plus compliquées en apparence…

Des questions pièges en entretien, ça ressemble à quoi ?

Parler de questions difficiles ou questions pièges en entretien est un peu périlleux : En effet, la difficulté perçue est relative à chaque personne et cela dépend de ses capacités / son tempérament.

Lorsqu’on est bien préparé pour l’entretien d’embauche, il y a cependant moins de chance de se retrouver désarçonné par une question : on saura en général mieux rebondir.

Deuxièmement, telle personne trouvera la simple question “Parlez-moi de vous?” déroutante et pourra être déstabilisée… tandis que telle autre – probablement mieux préparée, répondra avec aisance.

Les grands types de questions difficiles (ou pas) en entretien

Lors d’un entretien et en se plaçant du côté du candidat, il y a 3 grands types de questions :

  1. Les questions “grand classique” : ce sont celles qui sont posées le plus souvent.
    • quels sont vos qualités et défauts ?
    • parlez-moi de vous ?
    • pourquoi quittez-vous votre poste actuel ?
    • etc…
  2. Les questions “déductibles” spécifiques au poste.
    Ce sont soit des questions plus techniques soit des questions en relation directe avec votre future mission.
    Dans les deux cas, vous pouvez les deviner en vous mettant un instant à la place du recruteur. Un peu comme lorsque vous postulez à un emploi loin de chez vous (Lire sur le site Monster l’article à ce sujet).

    Exemple : Si vous postulez à un emploi de Directeur Marketing, il est très probable qu’on va vous interroger sur votre stratégie marketing pour l’entreprise.

  3. Les questions originales et inattendues.
    Ce sont probablement celles qui peuvent plus facilement vous déstabiliser mais nous verrons qu’il n’y a rien d’insurmontable.

    • Si vous aviez un pouvoir magique, ce serait quoi ?
    • Si vous pouviez revivre les 10 dernières années de votre vie, vous feriez quoi ?
    • Les questions énigmes type :
      A votre avis, combien y’ a-t-il de feux de circulation à New-York ?

Ouvrons donc le bal des réjouissances et voici quelques exemples de questions un peu ‘tricky’ avec des pistes de réponses.

Exemples de questions difficiles en entretien d’embauche

Comment était votre relation de travail avec votre manager ?

> Vous imaginez bien qu’il va falloir répondre avec tact à cette question surtout si votre relation était terrible.
La raison ? Tout ce que vous pourrez dire pourrait être retenu contre vous (sic!)
En effet, l’employeur s’identifie souvent à votre précédent employeur et cela peut être préjudiciable.
Veillez à mettre en avant -par exemple, les valeurs positives et créatrices de valeur de votre relation professionnelle : confiance, sens des responsabilités, challenge…

Comment gérez-vous la situation si vous savez que votre manager a tort sur un sujet ?

> On teste votre capacité à vous adapter à votre environnement et à convaincre.
Chaque société a sa propre culture d’entreprise et ses valeurs : vous pouvez souvent avoir quelques idées à ce sujet en allant jeter un œil à la partie RH des sites d’entreprise.

Des pages comme “Nos Valeurs” ou “Notre ADN / Identité” devraient vous aider, elles sont la pour ça !
Exemple : dans les entreprises japonaises la hiérarchie est respectée et très très importante.

Il va falloir faire preuve de tact et exposer à votre manager les arguments qui font que vous ne pensez pas comme lui.
Si vous êtes sûr de votre fait, expliquer et ré-expliquer, et mettez en avant les enjeux liés à cette décision par rapport à une autre.

Autre style de questions, ces questions inattendues qui peuvent déstabiliser par leur forme :

Qu’est ce qui vous motive dans la vie ?

> On cherche à en savoir plus sur vous, votre personnalité et vos aspirations du moment.
En règle générale, rapprochez toujours votre réponse du poste à pourvoir.

Si vous managez une équipe ou êtes chef de projet, expliquez que vous aimez construire et développer des projets en groupe, que cela vous stimule.
Si vous êtes sur un poste commercial, vous mettrez en avant votre goût du challenge, votre persévérance dans vos missions…

Questions pièges en entretien

Quelle est la pire chose que ayez eu à vivre professionnellement ?

Ici, il faut confier votre plus gros échec et vous enfoncez doucement mais sûrement… #joke

Non, évidemment on propose un récit convaincant en apportant des détails.

Vous pouvez répondre avec méthode sur une situation posée qui vous a mis en difficulté.
Il faut qu’il y ait un minimum de difficulté car on vous demande votre plus mauvaise expérience, il faut donc quelque chose de mémorable.

Exemple : je venais d’arriver dans la société et mon supérieur est venu me voir pour mettre en place un nouveau site internet pour la société.

Pour lancer un tel projet dans les temps j’ai du recruté 3 personnes en cdd de 6 mois et les former en un temps record et coordonner tous les intervenants.
Nous étions de plus supervisés par le siège Europe et il fallait être dans les temps à tout prix.

Vous pouvez insister sur l’environnement du projet assez stressant (nouveau venu, deadline serrée, manque de ressources…) et finir par la bonne note, vous avez tenu les délais malgré tout et lancé le projet avec succès !

Le bilan des questions pièges en entretien

Un article n’est pas suffisant pour traiter du sujet des questions pièges en entretien d’embauche.
Ce qu’il faut retenir est que vous pouvez avec une bonne préparation vous évitez bien des écueils et bien répondre aux questions difficiles.

Pour les questions restantes, il faut aussi vous montrez agile en entretien.
Apprenez à rebondir sur des questions par exemple en posant d’autres questions par exemple.
L’idée n’est pas de noyer le poisson car la ficelle est un peu grossière mais mieux cerner ce qu’attends votre interlocuteur.

On oublie parfois que l’entretien n’est pas qu’un jeu de questions/réponses mais doit aussi par moment plus se rapprocher d’une conversation vivante.
Il n’est jamais bon en effet de juste subir un entretien.

Pour revenir à notre sujet, nous reviendrons dans un prochain article sur d’autres exemples de questions pièges.
D’ici la, bons entretiens à tous !

Téléchargez notre e-book gratuit aujourd'hui !

Je reçois les meilleurs conseils du site pour être au top le jour J.
Je récupère l'e-book pour réussir mes prochains entretiens !
Aucun spam, désinscription en un clic.

Résumé
Questions pièges en entretien d'embauche : comment s'en sortir ?
Titre d'article
Questions pièges en entretien d'embauche : comment s'en sortir ?
Description
Existe-t-il des questions pièges en entretien d'embauche si difficiles qu'elles déstabilisent le candidat ? Si oui, voyons ensemble comment réussir à...
Auteur
Editeur
Entretien-dEmbauche.fr
Logo
Haut de Page