Small Talk et conversation, késako ?

Small talk et conversation
Le Small Talk vous l’avez déjà très certainement pratiqué sans vous en rendre compte ou même savoir de quoi il s’agit. En effet, lorsque vous débutez une conversation avec un(e) inconnu(e), vous êtes dans une situation qui s’y prête. Nous allons voir comment maitriser l’art du small talk est bien pratique dans de nombreuses situations.

Le Small Talk, c’est quoi ?

Le Small Talk ce sont tout simplement les conversations légères et informelles, parfois même un peu insignifiantes :), que l’on a avec des personnes inconnues ou qu’on vient à peine de rencontrer.

Plus souvent que l’on ne l’on croit, on a l’occasion de pratiquer le Small Talk.
Quelques exemples de mise en situation :

  • Vous venez pour un entretien d’embauche et une personne vous accompagne sur le chemin plus ou moins long vers le bureau de l’entretien
  • Vous êtes convié(e) à une journée de networking ou vous vous rendez à une conférence d’un salon et vous retrouvez entre participants en fin de journée
  • Mais aussi dans la vie privée lorsque vous vous rendez à une soirée et échangez avec un/une inconnu(e).

Le Small Talk, ce sont ces premiers échanges qui vont vous permettre de vous “connecter” à l’autre.

Peu importe à cet instant si vous partagez des centaines de passions communes ou que vous ayez les même valeurs, c’est un début!

C’est un peu comme les 90 premières secondes d’un entretien d’embauche.
Votre interlocuteur vous perçoit comme quelqu’un de sympathique et enjoué, ou pour une personne bien sérieuse et pas très loquace…

Comme dans toute discipline, quelques règles et un peu de pratique vous permettront de mieux maitriser l’art du small talk. C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Quelle attitude avoir pour un bon small talk ?

Dans un small talk et dans le contexte d’un avant-entretien d’embauche par exemple, le but n’est pas de convaincre votre interlocuteur que vous êtes le meilleur.
Bien au contraire, il s’agit ici d’échanger simplement, faire connaissance tout en restant courtois.

Il y a 3 types d’attitudes qui vont positivement guider votre small talk :

  1. Faire preuve d’enthousiasme : si vous participez à un networking sur un sujet qui vous passionne, le plus naturel est de communiquer votre enthousiasme avec vos pairs. Discuter de ce qui vous a plu et poser des questions sur des éléments que vous souhaitez éclaircir. Communiquer de manière aussi positive sera forcément apprécié par votre interlocuteur. Pensez qu’il est aussi venu pour échanger avec d’autres passionnés.
  2. Être en mode écoute active : cela signifie entendre et comprendre ce que l’autre dit pour mieux rebondir et échanger. Si la personne en face de vous sent que vous êtes pleinement engagé, il montrera plus d’intérêt à vous écouter également par la suite.
  3. Poser des questions ouvertes : en misant sur les questions ouvertes, vous favoriserez des réponses plus longues et précises de votre interlocuteur qui alimenteront ainsi mieux la conversation que des oui/non merci. Elles invitent aussi votre interlocuteur à s’ouvrir et ne pas être sur la défensive.

Conseils small talk

Les conseils pour réussir son Small Talk

Le but du Small Talk, c’est de briser la glace !
Installer un début de conversation pour se mettre à l’aise et dans le même temps que votre interlocuteur se sente bien en votre compagnie.
Celui-ci doit avoir envie d’aborder d’autres sujets avec vous à l’issue du Small Talk.

Voici plusieurs conseils pour le mener à bien :

1. Discuter de l’environnement

Ici, vous ne prenez aucun risque. Vous posez une question à propos du lieu et l’environnement qui vous réunis.
Ce peut être sous la forme d’une remarque sur le présent décor ou le fait que c’est l’heure de pointe du restaurant d’entreprise.

Dans un environnement de networking, vous pouvez demander par exemple :
comment avez-vous entendu parler de cet évènement ?
comment connaissez-vous l’organisateur ?

2. Réactiver la conversation

Il arrive dans toute conversation qu’il y ait un temps mort. C’est le fameux blanc que certains redoutent particulièrement.
Si un long blanc peut être gênant, il est naturel qu’il y ait des pauses dans la conversation.

Si une pause semble s’éterniser, c’est le ligne qu’il faut réactiver la conversation.
Plusieurs options s’offrent alors à vous : Faire une remarque sur l’environnement (cf. point précédent) ou proposer un nouveau sujet de conversation.

3. Imaginer que vous êtes avec un ami

Ça fait un peu “astuce de cours de récré” mais ça fonctionne et c’est bien l’essentiel.
Mettez-vous dans l’état d’esprit que vous êtes avec un ami. Oubliez un peu le contexte et prenez un peu de distance.

Tout en conservant un style de langage approprié, lâchez un peu de leste et parlez plus librement.
Votre interlocuteur se sentira plus à l’aise également et ce sera bénéfique pour votre échange.

4. Faire du Small Talk utile et efficace

On apporte ici une touche d’approche managériale à l’activité de Small Talk. Comment ?
En fixant simplement un objectif à cette activité.

Par exemple, vous vous rendez à un networking.
Vous vous fixez l’objectif de parler au minimum avec 4 personnes et d’échanger au moins 2 fois vos coordonnées.

En étant concentré sur un objectif, vous agissez avec un but précis en tête et cela peut parfois mieux fonctionner.
Idem pour un avant entretien, vous vous renseignez par exemple sur le nombre de recrutements prévus cette année.

5. Ne vous bridez pas trop

Dans certaines situations sociales, il est naturel de faire attention à ce que l’on dit.
Néanmoins, lorsqu’on rencontre une nouvelle personne, il faut donner un peu pour établir une conversation de qualité.
Évitez par exemple des réponses trop courte. Pensez aux autres éléments d’information que vous pouvez donner même lorsque la question est simple.

Si l’on vous demande “Où habitez-vous ?”, répondez le nom de la ville et dites par exemple ce qui vous plait dans votre quartier.

En conclusion, le Small Talk fait partie de ces “soft skills” particulièrement utiles dans le monde de l’entreprise mais également dans d’autres contextes.

Le Small Talk est naturellement utile pour réussir un entretien d’embauche car il commence souvent avant même son démarrage officiel dans un bureau.
La préparation de l’entretien d’embauche ne nécessite pas un travail spécifique du Small Talk.
Néanmoins, il est toujours important d’avoir à l’esprit cette notion car elle n’est pas négligeable pour votre candidature.

A bientôt pour d’autres articles à ce sujet,

Résumé
Small Talk et conversation, Késako ?
Titre d'article
Small Talk et conversation, Késako ?
Description
Le Small Talk vous l'avez déjà très certainement pratiqué sans vous en rendre compte ou même savoir de quoi il s'agit. En effet, débuter une conversation...
Auteur
Editeur
Entretien-dEmbauche.fr
Logo

À propos de l'auteur Matthieu

Avec près de 15 ans d’expérience professionnelle, j’ai eu plusieurs fois l’occasion d’échanger avec de multiples profils de recruteurs. J’y ai appris ce qu’il y a de plus précieux à mes yeux, l’expérience du terrain! Je vous donne mes conseils sur ce blog.

suivez-moi sur:

Téléchargez notre e-book gratuit aujourd'hui !

Je souhaite recevoir les meilleurs conseils du site pour être prêt le jour J. C'est décidé, je m'inscris à la newsletter et récupère l'e-book pour réussir mes prochains entretiens !

[display_rich_snippet_nk]
Haut de Page